Questions fréquentes

Questions fréquentes

Quelle est la différence entre la « Hauteur Travail » et la « Hauteur plateau » ?

Cette question est très importante pour choisir un échafaudage roulant. Ce petit schéma doit normalement vous apporter la réponse. La « hauteur travail » correspond à la « hauteur du dernier plateau » + 2 mètres.

Ces 2 mètres correspondent en fait à la taille d’un homme les bras levés.
Si vous souhaitez travailler à 8 mètres par exemple, votre fournisseur vous vendra ou vous louera un 6 mètres plateau. Mais attention, il arrive que l’on souhaite travailler à 8 mètres mais pas les bras levés (électricité, maçonnerie, décoration, réparation gouttières, etc…). Il faudra donc en tenir compte et s’assurer que pour travailler à 8 mètres sans lever les bras, le plateau doit être environ à 7 mètres de haut.

– Un mineur peut-il installer et monter sur un échafaudage roulant ?

Non. La loi autorise le montage et l’utilisation d’un échafaudage à partir de 18 ans seulement dans un cadre professionnel.

– Je voudrais louer un échafaudage mais je ne sais pas comment le monter.

Lorsque vous louez un échafaudage, il est impératif que l’on vous remette la notice du fabricant. Elle contient les principales règles de sécurité ainsi que la façon d’assembler et monter l’échafaudage. Certains loueurs proposent une aide au montage. Mais n’oubliez pas que si vous utilisez ce matériel dans un cadre professionnel, votre employeur est tenu de vous former et de vous habiliter à l’utilisation des échafaudages roulants (décret 2004-924).

– Je souhaite utiliser un échafaudage roulant sur un terrain en pente
La plupart des échafaudages roulants comportent 2 options très utiles : le réglage de la hauteur des roues et l‘utilisation en décalé (escaliers).

Le réglage des roues permet d’absorber la plupart des irrégularités du sol (jusqu’à 20 cm en général) dans nuire à la stabilité (attention, il est fortement déconseillé de monter les 4 roues à fonds pour gagner 20 cm de hauteur !).

L’option « décalé » quand à elle permet d’absorber des différences de niveau jusqu’à 1 mètre dans certains cas. Cela est très utile par exemple dans les escaliers mais aussi bien sûr dans les fortes pentes.

Vérifiez bien avant d’acheter ou louer un échafaudage roulant qu’il possède ces options (si elles vous sont utiles bien sûr).

– Est ce qu’il est facile de déplacer un échafaudage roulant ?

L’avantage de ce matériel, c’est justement qu’on peut le déplacer sans problème, simplement en débloquant les freins des roues. Et même si le terrain n’est pas très plat, il est toujours possible de le déplacer en faisant bien sûr attention qu’il ne bascule pas et que rien ne gène sur son passage en hauteur (ligne électrique, arbres, balcon).

Toutefois, si vous utilisez un échafaudage de grande hauteur (8 ou 10 mètres) et que le sol n’est pas plat, il est conseillé de démonter 1 ou 2 étages avant le déplacement pour éviter le basculement.

– Comment utiliser un échafaudage roulant sur un mur qui comporte un balcon ou un appentis ?

La, il s’agit d’un cas compliqué. Le seul vrai problème de l’échafaudage roulant est qu’il doit être monté à la verticale et qu’il ne peut pas contourner les éventuels obstacles dans le sens de la hauteur. Mais tout n’est pas perdu. S’il s’agit d’un balcon qui n’est pas trop long, l’échafaudage peut être monté entre les 2 côtés et reprendre sa progression vers le haut. Sinon, il est aussi possible de monter un échafaudage directement sur un balcon (à condition qu’il soit assez large bien sûr). Et dans le cas contraire, il n’y aura pas d’autre solution que d’utiliser une échelle pour traiter la partie qui se situe au dessus de l’obstacle. Chez TOP Elévation, nous prêtons gratuitement une échelle pour pallier à ce genre de problème.

– Est ce que j’ai le droit d’installer un échafaudage roulant dans la rue sur un trottoir ?

Il est bien entendu possible d’installer un échafaudage roulant sur un trottoir mais il est impératif de demander au préalable l’autorisation de la Mairie. Une fois obtenue, il faudra délimiter correctement la zone de travail autour de l’échafaudage et surtout interdire le passage des piétons. Cela peut se faire avec des rubans de couleur vive, des barrières ou tout autre moyen visible et compréhensible pour les passants.

Loading...